POLICE NATIONALE : Un recrutement massif prévu en 2019

Le mercredi 20 février 2019, la Direction générale de la police a servi de cadre à une conférence de presse animée par le DG Moussa Ag Infahi. L’objectif était d’informer l’opinion nationale et internationale sur les opérations réalisées en 2018 et celles prévues pour l’année en cours.

Moussa Ag Infahi, directeur général de la Police Nationale du Mali. Crédit photo © Boub's SIDIBÉ.

Le mercredi 20 février 2019, la Direction générale de la police a servi de cadre à une conférence de presse animée par le DG  Moussa Ag Infahi. L’objectif était d’informer l’opinion nationale et internationale sur les opérations réalisées en 2018 et celles prévues pour l’année en cours.

Accompagné de plusieurs de ses collaborateurs, le DG Moussa Ag Infahi a évoqué les patrouilles qui ont été effectuées au niveau national durant les douze derniers mois. A ses dires, il y a eu 20.010 patrouilles dans tous le pays dont 11 210 à Bamako contre 8 800 pour les régions. Et le nombre d’éléments déployés au niveau national s’élève à 75 147 agents, avec 20 446 d’interpellations dont 15 822 cas à Bamako contre 4 624 pour les régions. Et pour les services de maintien d’ordre, il y a eu  2 205 dont 827 à Bamako contre 1 137 pour les régions. Quant aux opérations de descente de la police au niveau national, le DG signale qu’il y a eu 1293 cas enregistrés au niveau national.

Et à en croire Infahi, au titre de l’année 2018, la Direction générale de la police a enregistré 13 108 cas d’accident de la circulation dont 10 406 dans le district de Bamako contre 2 702 pour les régions. Parlant des blessés, le nombre s’élève à 10 774 cas dont 7 588 à Bamako et 3 186 dans le reste du pays. Il y a également eu 11 532 cas de dégâts matériels lors de ces accidents. En ce qui concerne les cas de morts dans ces accidents, le DG indique qu’il y a eu 465 morts dont 322 à Bamako contre 143 à l’intérieur du pays. Avec 328 186 cartes d’identité établies à l’échelle nationale pour une recette de 328 186 FCFA. Toujours dans ses clarifications, le conférencier indiquera également que pour les amandes forfaitaires, il y a eu 7 381 500 FCFA dans le district de Bamako, contre 43 050 000 FCFA pour les régions, soit un total de 50 431 500 FCFA.

A en croire le patron de la police, en terme de recrutement en 2018, ce sont 2200 fonctionnaires de police qui ont été enregistrés dont 20 commissaires, 30 officiers,  2150 sous-officiers. Et quant aux perspectives pour l’année 2019, il est prévu un concours direct de recrutement de 2200 autres fonctionnaires de police, un concours professionnel pour le recrutement de 8 commissaires, et 12 officiers.

Moussa Ag Infahi a par ailleurs martelé qu’en dehors de nombreuses formations à l’intérieur du pays, il y a aussi des formations à l’extérieur de longue durée, avec congé de formation dont 6 en Russie, 2 en France, 2 au Sénégal, 2 aux USA. Hormis ces éclaircissements, M. Infahi dira aussi que les missions de la police resteront compliquées ou parfois inachevées sans la collaboration des civils. C’est pourquoi il souligne que l’une de leurs missions est de faire de la police une force de proximité avec des mesures disciplinaires. Interrogé sur ses relations avec les différents syndicats, le DG les juge bonnes. Mais, il a réitéré son entière disponibilité pour le dialogue social.

Adama TRAORE



In the news
Load More