HADJ 2019 : Les frais fixés à 2.850.000 FCFA pour la filière privée

Ce samedi 23 février 2019, l’ensemble des agences de voyage de la filière privée ont procédé au lancement officiel de leur campagne de pèlerinage pour l’année 2019 à la Maison des aînés. Durant la rencontre, les principaux acteurs ont décidé de fixer le coût à 2.850.000 FCFA.

Ce samedi 23 février 2019, l’ensemble des agences de voyage de la filière privée ont procédé au lancement officiel de leur campagne de pèlerinage pour l’année 2019 à la Maison des aînés. Durant la rencontre, les principaux acteurs ont décidé de fixer le coût à 2.850.000 FCFA.

Venus nombreux pour l’occasion, les responsables des agences de voyage ont officialisé le lancement de la campagne hadj 2019. Pour l’occasion, Amadou Maïga, porte-parole de l’ensemble des fédérations et associations des agence de voyage, a salué la présence de tous les acteurs impliqués avant de poursuivre que les organisateurs du Hadj rencontrent un certain nombre de difficultés dans la pratique qui sont, entre autres, la non possession des pièces d’état civil (Nina, carte d’identité, acte de naissance), les inscriptions tardives. Pour lui, l’acquisition de certains de ces pièces révèle aujourd’hui d’un véritable parcours de combattant. Durant la mission préparatoire de la campagne hadj 2019 qui s’est déroulée, dit-il, en Arabie Saoudite du 24 décembre 2018 au 3 janvier 2019, ils ont été informés que les frais de transport ont été majorés de 127%, soit 70.000 FCFA, selon le taux d’échange. À l’en croire, malgré cette augmentation de la part des autorités saoudiennes, les associations et fédérations des agences privées ont décidé de ne point prendre en compte cet aspect dans le coût du pèlerinage qui était à 2.850.000 FCFA en 2018.

Selon lui, la filière privée au Mali encadre 11323 pèlerins, soit 85% du quota total alloué au Mali. À cet égard, il a lancé un vibrant appel aux pèlerins de venir s’inscrire dans les brefs délais afin de mieux bénéficier de meilleurs services. Et pour finir, il a également demandé à tous les acteurs du Hadj de mettre tout en œuvre pour diligenter les procédures.

Quant à Mamady Diarra, représentant de Mme la ministre de l’Artisanat et du Tourisme, il estime qu’il est très important de saluer l’initiative de l’ensemble des agences de voyage qui ont décidé de converger leurs efforts. Après avoir réitéré la disponibilité et l’engagement de son département, il a révélé que la ministre de l’Artisanat et Tourisme a décidé de financer le lancement de la campagne de la filière privée l’année prochaine.

Adama TRAORE

In the news
Load More