COOPERATION MALI-Allemagne : 100 projets de plus de 282 milliards Cfa financés par l’Allemagne en 2017

Le président Ibrahim Boubacar Kéita vient d’effectuer une visite officielle (7-9 février 2019) en République d’Allemagne. Un voyage qui a prouvé une fois de plus l’excellence des relations entre Bamako et Berlin. Avec la chancelière allemande, Mme Angela Merkel, Ibrahim Boubacar Kéita a discuté des questions de paix, de sécurité et de croissance ainsi que du renforcement des investissements allemands dans notre pays.

Le président Ibrahim Boubacar Kéita vient d’effectuer une visite officielle (7-9 février 2019) en République d’Allemagne. Un voyage qui a prouvé une fois de plus l’excellence des relations entre Bamako et Berlin. Avec la chancelière allemande, Mme Angela Merkel, Ibrahim Boubacar Kéita a discuté des questions de paix, de sécurité et de croissance ainsi que du renforcement des investissements allemands dans notre pays.

Cette visite a été marquée par une table-ronde Mali-Allemagne pour soutenir l’investissement au Mali dans l’après-midi du vendredi 8 février 2019.

Il s’agissait de rehausser le niveau de l’investissement allemand au Mali afin de créer de la valeur ajoutée et créer des opportunités d’emplois pour les jeunes. Le chef de l’Etat a rassuré ses interlocuteurs du jour de la volonté politique de l’Etat malien à mettre tout en œuvre pour sécuriser les investissements car, a-t-il défendu, «il y a de la matière».

A l’issue de la table ronde, tous les investisseurs présents dans la salle et qui ne sont pas représentés au Mali ont manifesté leur intérêt à venir investir dans notre pays. Ils se disent prêts à soutenir l’économie malienne et développer le secteur privé malien.

Une trentaine d’investisseurs et hommes d’affaires a participé à cette table ronde, parmi lesquels partenaires privilégiés, certains opérateurs économiques du Mali notamment BASF leader en chimie et en agriculture avec Toguna-Agro-Industrie S.A de notre compatriote Seydou Nantoumé. On notait aussi la présence du PDG du Groupe EMAR, une société malienne spécialisée dans le domaine Biomédical.

Déjà dans la matinée du vendredi 8 février 2019, le président IBK avait été reçu à la chancellerie allemande à Berlin par Mme Angela Merkel. Il s’y est rendu avec la ferme volonté de réaffirmer «l’amitié réelle et féconde» qui lie les deux pays depuis 1960.

Lors des échanges, il a naturellement été question de coopération militaire, d’appui institutionnel, et de soutien à la bonne gouvernance économique du pays. C’est ainsi que le ministre allemand des Affaires Étrangères d’Allemagne  est attendu au Mali dans les prochains jours afin de renforcer la coopération bilatérale et s’assurer de l’efficacité des troupes allemandes au sein de la MINUSMA.

A la fin de leur déjeuner de travail, entretien, Angela et IBK ont tenu une conférence de presse. Face aux journalistes, la Chancelière allemande et le Chef de l’Etat du Mali se sont dit ouverts à redéfinir la coopération bilatérale entre nos deux pays, notamment dans le domaine de la Défense et de la Sécurité, de la paix et de la réconciliation, de la migration, du G5-Sahel de l’Agriculture, de l’investissement.

IBK favorable à la souveraineté monétaire

Répondant à une question, le président IBK a rappelé que les «les conflits intercommunautaires sont des nouveaux masques du terrorisme au Mali, mais contre lesquels le gouvernement n’est pas inactif». Et de marteler, «nous sommes en mission universelle contre le terrorisme… un échec au Sahel se retournerait contre l’Europe, en face».

Se prononçant sur le débat actuel sur l’avenir du Cfa, IBK a souligné que : «l’arrimage me donne des possibilités à l’international et met a l’abri des tractations. Mais, je suis pour la souveraineté monétaire».

Pendant son séjour, le président IBK a rencontré de nombreuses personnalités, notamment les responsables des Fondations Friedrich Naumann, Konrad Adenauer Stiftung et Friedrich Ebert. Elles sont toutes déterminées à poursuivre leurs actions au Mali. «C’était un grand honneur pour nous, d’être reçus par le président de la République qui nous a remerciés pour notre travail… Nous nous réjouissons de continuer sur ce chemin. Nous sommes engagés au Mali dans le processus de la démocratisation et nous travaillons également avec la société civile et les syndicats», a déclaré M. Roland Schmidt, Secrétaire Général de la Fondation Friedrich Ebert.

Cette visite de 72 a été un véritable succès diplomatique pour le Mali grâce à la compétence et au dévouement patriotique de l’ambassadrice du Mali en Allemagne, Mme Oumou Sall Seck, et de sa courageuse équipe.

Alors qu’IBK séjournait à Berlin avec une forte délégation, la ministre adjointe de la coopération de la République fédérale d’Allemagne était en visite au Mali.

Ainsi, jeudi dernier (7 février 2019), Mme Maria Flachsbarth a rencontré le ministre de l’Agriculture, Nango Dembélé pour échanger sur les questions du partenariat entre les 2 pays.

«Le Mali a un potentiel agricole énorme. Cependant, les acteurs ont besoin de formation et de nouvelles technologies pour mieux s’équiper», a indiqué à la presse Mme Maria Flachsbarth. La ministre allemande a également rencontré les acteurs de la résilience des populations vulnérables à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle.

«Le partenariat Mali-Allemagne, c’est plus de 100 projets mis en ouvre avec un coût total de plus de 282 milliards  F CFA en 2017», a conclu la ministre adjointe de la coopération de la République fédérale d’Allemagne, Mme Maria Flachsbarth.

Kader Toé

In the news
Load More