CONFÉRENCE SUR LA PAIX ET LA COHÉSION SOCIALE de l ‘ Amicale des Anciens Élevés du Prytanée Militaire (AEPM) – #Mali

Pour le retour de la paix au Mali, aucun sacrifice n’est de trop. C’est ce qu’a compris l’Amicale des anciens élèves du Prytanée militaire-Mali, qui en partenariat avec l’école de maintien de la paix-Aliou Blondeye Beye (EMP-ABB), le Centre d’analyse et de Recherche de l’espace sahélo-saharien, a organisé une conférence-débat sur la paix et la cohésion nationale, le samedi 27 juillet 2019 à l’EMP. 

En organisant la conférence-débat, il s’agissait pour les initiateurs de faire le diagnostic de la situation sécuritaire globale qui prévaut au Mali ; partager les expériences sur la stabilité du pays ; proposer des mécanismes en vue d’aboutir à une cohésion sociale.

Vu l’importance du sujet abordé, le ministre de la Réconciliation, de la paix et de la cohésion sociale, ne pouvait ne pas présider la cérémonie d’ouverture. Me Mountaga Tall, Choguel Kokalla Maiga, comme bien d’autres chercheurs et universitaires ont répondu présent à l’invitation de Ousmane Sina Diallo, président de l’Amicale des anciens élèves du Prytanée militaire.

La conférence s’inscrit dans la continuité de la conférence-débat organisée en mai 2018 sur la « culture de la paix » et des activités citoyennes programmées dans son plan d’action 2017-2019. Il s’agit, en tant qu’association citoyenne et apolitique, d’apporter sa contribution, en partenariat avec l’EMP-ABB, à travers le centre d’analyse et de Recherche de l’espace sahélo-saharien, à la recherche de solutions de sortie de crise en organisant cette conférence dénommée « paix et cohésion sociale ».

Il s’agissait pour les panelistes de débattre sur des thèmes qui ont trait à l’état des lieux de la stabilisation : « Enjeux et défis des dynamiques sociopolitiques de la crise sécuritaire du Mali », « l’impact et l’implication de la jeunesse dans la crise du centre », « les enjeux et défis de l’opération de maintien de paix en Afrique ». La thématique (dialogue et gouvernance) : « Dialogue comme outil de la stabilisation de maintien de paix en Afrique », « Rôle et place des Média dans la consolidation de la paix » ont été autant de sujets débattus.

En sa qualité de premier responsable du département de la Cohésion nationale, le ministre Bouaré après savoir féliciter les organisateurs, a promis l’accompagnement de son département « tant que les initiatives iront dans le sens de la paix et de la cohésion nationale ».

Le lieutenant-colonel Aliou Bagayoko, représentant le DG de l’école de maintien de la paix, s’est félicité de l’initiative qui, à ses dires, cadre en droite ligne avec les stratégies  de l’EMP. Pour lui, seul à travers les débats d’idées comme celui organisé par l’amicale, jaillira la fumée de la paix et la cohésion.

Dans la même mouvance, le président de l’EEPM, a expliqué les raisons de la tenue de la conférence. Pour lui, elle contribuera à désamorcer les cœurs et les esprits.

Amadou Sidibé

In the news
Load More