2ème congrès ordinaire de la Fédération Nationale des Postes, des Télécommunications et des Nouvelles Technologie (FNPT-NT) : Les nouvelles technologies et l’immigration, au cœur des préoccupations !

« Les nouvelles technologies face à l’immigration : quel impact sur l’employabilité des jeunes », tel était le thème de ce 2ème congrès ordinaire de la Fédération Nationale des Postes, des Télécommunications et des Nouvelles Technologies (FNPT-NT) qui a eu lieu à la Maison des jeunes de Bamako, samedi dans la matinée. La cérémonie d’ouverture des travaux était présidée par le représentant du ministre de l’Economie Numérique et de la Communication, Baba Konaté avec à ses côtés le secrétaire général de la FNPT-NT, LassineSogodogo et la représentante de la Confédération Syndicale des Travailleurs du Mali (CSTM), Coulibaly Saran Rokiatou Coulibaly.

Pour rappel, la FNPT-NT regroupe les comités syndicaux de Malitel, Orange-Mali, la Poste, le Sytel et le Synapostec.

En se prononçant sur le thème de leur assise statutaire, le SegalSogodogo dira que l’immigration est devenue ces dernières années un sujet de préoccupation majeure dans plusieurs pays en développement en général et en Afrique particulièrement. S’agissant de notre pays en singulier, dit-il, elle découle de certains indicateurs comme la mauvaise gouvernance, le manque de débouchées pour les jeunes diplômés, la pauvreté, le désir d’aller sous d’autres horizons afin d’y recevoir une formation plus adéquate et de qualité, voire une spécialisation et l’aspiration à un mieux-être, un mieux vivre pour soi et pour les siens.

De son avis, concernant l’aspect sécuritaire de ce fléau, il fera savoir que l’être humain peut se déplacer vers d’autres destinations qui lui semblent plus cléments et lui offrent une meilleure qualité de vie, et dans certains cas, qu’il réussit à s’intégrer dans le pays d’accueil, paye ses impôts et soutient financièrement les siens restés au pays. « Cependant, vu sous un autre angle, ce rêve d’une vie meilleure peut virer au cauchemar, au naufrage et en une mort accidentelle. Dans le cas où elle se passe mal, des conséquences à long terme peuvent survenir, telles que : la clochardisation, la délinquance, la rupture familiale. Etc. » a développé le segal de la FNPT-NT, avant de faire le lien  avec le thème de leur congrès : « Les nouvelles technologies face à l’immigration : quel impact sur l’employabilité des jeunes ? ».

En effet, sur l’impact des TIC sur les jeunes candidats potentiels à l’immigration, M. Sogodogo dira que les TIC en nous rapprochant ont fait du monde un village planétaire , parce que tout ce qui passe dans un coin du monde est vu et diffusé dans le monde entier, cela grâce à la magie des images, des TIC. Ces nouveaux moyens de communication, affirme-t-il, peuvent entretenir l’illusion chez les jeunes, d’un Eldorado à conquérir ou à découvrir, alors que ces mirages sont souvent sans fondement.

De ce qui sont de ses points positifs, il indiquera que les TIC constituent une grande opportunité pour les jeunes aussi bien lettrés, qu’illettrés à travers la vulgarisation de multiples applications, de milliers d’emplois qui se créent là-dessus notamment le cas des télécommunications : le mobile money, la vente et la réparation de téléphones mobiles, les transactions financières etc. En plus que les jeunes peuvent se former à distance, sans bouger de leur milieu familial grâce à l’internet.

 Le segal de  la FNPT-NT conclut qu’au regard de qui précède l’on peut déduire que l’immigration tout comme les TIC sont des facteurs pertinents de développement à condition de savoir s’en servir utilement, car en toute chose qu’il faut savoir adopter la juste mesure.

Pour Baba Konaté, représentant du MENC,  le thème choisi pour ce 2ème congrès est d’actualité et pertinent au regard de la révolution du secteur de la télécommunication malienne, c’est pourquoi au nom du ministre (empêché) il a souhaité plein succès  aux travaux de ce 2ème  congrès de la  FNPT-NT.

Par Mariam SISSOKO

In the news
Load More