Visite Présidentielle à SIKASSO: Faire de l’élevage comme un levier  de l’économie malienne

IBK inocule la premiere dose de vaccin

Le Chef de l’état a présidé  le jeudi 23 novembre 2017 à   Bougoula Hameau (dans la périphérie de la ville de Sikasso), la cérémonie officielle de la campagne nationale de vaccination cheptel. Cette activité concerne plus de 55 millions d’animaux sur toute l’étendue du territoire national.

Cette campagne nationale de vaccination cheptel  permet de contrôler les maladies animales majeures. Ce sont des maladies mortelles pour les animaux dont certains sont transmissibles à l’homme. Il s’agit, entre autres, de la péripneumonie contagieuse bovine, de la fièvre aphteuse, des pasteurelloses, des charbons, de la peste des petits ruminants, de la maladie de Newcastle et de la rage.

En inoculant la première dose  du vaccin, Ibrahim Boubacar KEITA a émis  un vœu : « quand on sait combien le cheptel est important  dans la construction nationale de notre pays.  Lorsqu’on a 15% dans un secteur  constitue par un secteur, préserver et faire la promotion de ce secteur est essentiel. Cette cérémonie est symbolique. Je souhaite que le Mali devienne le premier pays d’élevage de la sous-région », a-t-il déclaré à la presse.

Aboubacrine Kébé, Représentant des éleveurs, a salué les efforts fournis par le Chef de l’état en matière de la promotion de l’élevage au Mali.

« Merci au président de la République pour l’installation et l’équipement des 42 vétérinaires  titulaires du mandat sanitaire pour la couverture sanitaire du proximité. Merci pour les marchés à bétail, les aires d’abattage, les centre de collecte de lait, les puits pastoraux, les 17 tonnes de semences fourragères pour l’alimentation du bétail etc», a-t-il rappelé.

Me Ly Taher Dravé, ministre  de l’élevage et de la pêche, a indiqué que l’objectif  de cette campagne 2017-2018  était de vacciner 55 182 000 têtes d’animaux  de toute espèce confondue contre 30 840 003 pour la compagne précédente.

« Campagne touchera 6. 663 291 bovins contre la péripneumonie contagieuse bovine, 3.134.310 bovins contre le charbon symptomatique, 3 .762 .810 bovins contre la pasteurellose bovine, 4.379 .400 ovins et caprins contre la peste des petits ruminants, 11 254 600 sujets de volaille contre la maladie de Newcastle », a-t-elle énuméré.

Ensuite, elle a jouté que l’atteinte de cet objectif  de la vaccination n’est  dépend  en partie de la grande partie de la mobilisation des éleveurs. « C’est pourquoi, c’est le lieu d’exhorter de tous les éleveurs et  l’ensemble des professionnels  de l’élevage à faire vacciner massivement  les animaux conformément à la réglementation en vigueur », a indiqué Ly Taher Dravé.

Il faut noter que le Président de la République a offert 50 tricycles et 30 véhicules au ministère de l’élevage et de pêche. Avant de décorer 13 agents du département.

Moussa Mallé SISSOKO

In the news
Load More