Vente aux enchères des migrants africains en Libye : Chargé d’affaires de l’Ambassade de Libye à Bamako  convoqué par le gouvernement du Mali

Abdoulaye DIOP, Chef de la diplomatie malienne a rappelé l’Ambassadeur du Mali à Tripoli pour consultation

Dans un communiqué à la date du 19 novembre 2017, il est stipulé que  le Chargé d’affaires de l’Ambassade de Libye à Bamako a été convoqué au Ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale en guise de protestation et pour exiger l’arrêt de cette barbarie. Par la même occasion, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale a rappelé   l’Ambassadeur du Mali à Tripoli pour consultation.

La révolte tance à travers le monde. Et cela depuis la diffusion d’un reportage de la chaine de télévision anglaise CNN le 15 novembre 2017 sur la vente aux enchères des êtres humains  en Libye. Cet outrage à la conscience et à la dignité humaine d’une autre  époque, a suscité beaucoup d’indignation  un  peu  partout dans le monde. Gouvernants, Activistes, Artistes,  Associations, citoyens … tous ont exprimé leur colère. Sur les réseaux sociaux les réactions  se multiplient sur la toile pour condamner cette pratique honteuse et deshumanisante.

En effet, le gouvernement de la République du Mali s’est dit « profondément préoccupé et indigné » par les informations faisant état « de traitement inhumain et dégradant réservé aux migrants ressortissants des pays africains en Libye », dans un communiqué publié le 18 novembre 2017.

Par ailleurs, il a interpelle les autorités libyennes de rechercher les auteurs de cette ignominie et de les traduire en justice.

«Le gouvernement de la République du Mali est engagé à prendre toute sa part dans la lutte contre les trafics de tout genre, notamment celui des êtres humains. Le gouvernement de la République du Mali demande que la situation des migrants africains en Libye et dans d’autres pays africains fasse l’objet de discussions au niveau de l’Union Africaine», conclut le  dit communiqué.

Puis, dans  un  autre communiqué signé par  ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale à la date du 19 novembre 2017, il est dit:

«Face aux traitements inhumains infligés aux migrants africains en Libye et sur décision du président de la République, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale a procédé au rappel de l’Ambassadeur du Mali à Tripoli pour consultation. Ainsi, le Chargé d’affaires de l’Ambassade de Libye à Bamako a été convoqué au ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale en guise de protestation et pour exiger l’arrêt de cette barbarie», a indiqué le communiqué.

Moussa Mallé SISSOKO

In the news
Load More