Togo/Crise: Lettre ouverte aux chefs traditionnels …où sont vos voix respectives ?


« L’homme véritable ne vit pas seulement de pain. L’Homme véritable vit aussi et surtout de Liberté et de Dignité » Godwin Tété, paraphrasant Boris Polévoï

Honorables Chefs traditionnels, Hounnons, Dignitaires de l’Assemblée de Dieu et chers compatriotes !

En ce moment fatidique, l’entêtement notoire de la néfaste et cinquantenaire dynastie gnassingbéenne risque fort d’entraîner le menu, pacifiste et laborieux Peuple togolais dans un énième bain de sang, par le biais de soi-disant élections législatives en date du 20 décembre 2018. La meilleure preuve de cette assertion est que, d’ores et déjà, nous déplorons la perte de 6 (six) de nos vies humaines, sans parler des blessés plus ou moins grièvement… Ces élections étant catégoriquement rejetées par la quasi-totalité dudit Peuple, les congrégations catholiques, protestantes, les musulmans, diverses structures de la société civile, de hautes autorités spiritualo-morales telles que le Rév. Père Pierre-Marie Chanel Affognon, l’Évêque Mgr Nicodème Barrigah, l’Archevêque émérite Mgr Philippe Fanoko Kpodzro, la Diaspora togolaise – toute la Diaspora togolaise – ont élevé la voix pour amener Monsieur Faure Essozimna Gnassingbé À ENTENDRE RAISON !!!


Dans ce contexte, il apparaît clairement, et le Peuple togolais ne manque point de le dire à qui veut l’entendre, que vos voix – jusqu’ici INAUDIBLES ! – seraient éminemment appréciées à leur juste valeur… Et c’est ce message solennel que je me suis fait l’humble serviteur de vous transmettre !

Très haute et fraternelle considération !


Lomé, le 16 décembre 2018

In the news
Load More