Stratégie pour la relance économique et le développement durable : L’intégration des ODD au centre des préoccupations !


Représentant le ministre de l’Economie et des Finances, le Conseiller Technique Diakaria Dembélé, a présidé dans la matinée du lundi dernier à l’hôtel de l’Amitié, la cérémonie d’ouverture de l’atelier d’intégration des ODD dans le cadre de la stratégie pour la Relance Economique et le Développement Durable (CREDD 2019-2023). C’était en présence du coordonnateur de la Cellule CSLP, Mahamadou Zibo Maïga et de plusieurs autres personnalités.
Durant trois jours, les participants étaient invités à intégrer les cibles et indicateurs des ODD dans le CREDD 2019-2023 de façon générale et veiller spécifiquement à revoir le paquet des cibles ODD qui avaient été priorisées.
« Le processus de formation du CREDD 2019-2023 et de l’étude nationale prospective Mali 2040, lancé le 16 juillet 2018 arrive à une étape cruciale de son déroulement » a déclaré M. Dembélé.
Selon lui, il s’agit à présent de prendre une étape plus décisionnelle de validation technique et politique visant à améliorer le projet de stratégique imprégné des orientations politiques et les priorités de développement dans une vision consensuelle impliquant l’ensemble des acteurs concernés.
A ses dires, un des moments forts de cette étape concerne l’alignement de l’intégration des Objectifs Durables pour le Développement (ODD) dans la nouvelle stratégie de développement. Pour ce faire, le ministère de l’Economie et des Finances bénéficie de l’expertise du PNUD en vue de faciliter la prise en compte de l’agenda 2030 du programme de développement durable dans le CREDD et des politiques sectorielles.
Dans ce sens, le Conseiller Technique du MEF a rappelé que le Mali est partie prenante du processus de formulation et de mise en œuvre des ODD, depuis l’adoption et la signature de la déclaration d’engagement sur le dit agenda lors du sommet de New York en septembre 2015. C’est suite à cette adoption, poursuit M. Dembélé, que le Mali a entrepris la réalisation de plusieurs activités concourant à la mise en œuvre du programme.
D’après lui, dans le souci de rationaliser le suivi des ODD et d’assurer plus de cohérence dans la mise en œuvre des politiques et stratégies de développement en lien avec lesdits objectifs, le gouvernement a adopté un décret au mois d’Aout passé fixant les mécanismes institutionnels et politiques de pilotage du suivi évaluation du CREDD et des ODD. « C’est pour consolider ces acquis que cet atelier est initié » a-t-il fait savoir.
Avant de terminer, il a rassuré les participants que le ministère de l’Economie et des Finances ne ménagera aucun effort pour la mise en œuvre des recommandations et conclusions issues de leurs travaux.

Par Moïse Keïta



In the news
Load More