RESOLUTION DE LA CRISE DU CENTRE : L’APR propose trois solutions

Cérémonie de présentation de voeux 2019 du parti politique Alliance Pour la République (APR) de Oumar Ibrahima Toure. Crédit photo © Boub´s Sidibé

L’Alliance Pour la République (APR) propose 3 solutions à la crise au centre, dont le désarmement des milices. L’annonce a été faite le vendredi 25 janvier 2019, lors de la présentation des vœux du parti à ses militants au Mémorial Modibo Kéita.

L’Alliance Pour la République (APR) préconise trois solutions pour une sortie de crise au centre du Mali. Ces solutions ont été détaillées le vendredi dernier par le président du parti, Oumar Ibrahim Touré, à l’occasion de la présentation des vœux de l’Apr à ses militants. Ainsi, cette formation politique demande un désarmement des toutes les milices ; la consolidation de la présence de l’État et, enfin, une initiative de dialogue encrée dans nos valeurs traditionnelles et qui mettra à contribution les leaders religieux.

Pour Oumar Ibrahim Touré, le Mali dispose d’une riche expérience en matière de médiation qui doit être mise à contribution pour une meilleure résolution de la crise du centre. «Pour l’avenir du Mali, il ne s’agit pas d’espérer mais plutôt de rendre possible», a défendu le président de l’Alliance pour la République. Loin de toutes politiques politiciennes, l’Apr préconise ces propositions comme des meilleures solutions pour le centre. Des remèdes qualifiés de «solutions clés pour le centre» par M. Oumar Ibrahim Touré.

Évoquant la situation au nord, le président de l’Apr dira que l’accord pour la paix et la réconciliation nationale  traîne dans sa mise en œuvre.  Cependant, des avancées notables comme le DDR ont été enregistrées. Pour ainsi pallier aux blocages, l’Apr propose un colloque pour l’amélioration du niveau d’application de l’accord.

Concernant la révision constitutionnelle à venir, l’Apr  propose une large concertation des forces vives de la nation. Et cela d’autant plus que la future révision constitutionnelle doit tirer des leçons de l’initiative passée n’ayant pas prospéré pour faute de consensus.  L’Apr  en appelle enfin à la contribution de tous les acteurs politiques pour la réussite de ce chantier national, la révision constitutionnelle.

Oumar Alpha

In the news
Load More