Promotion du Made in Mali : Les artisants maliens exposent leur savoir faire

Le Président IBK, en compagnie de Nina Walett Intallou, ministre de l'artisant et du tourisme, visant un stand au parc des expositions

Du 18 au 26 novembre 2017, le  Parc des expositions de Bamako abrite la  1ère édition du Salon international de l’artisanat du Mali (SIAMA), placée sous le thème : « l’artisanat levier de développement durable, facteur de cohésion sociale ». La cérémonie d’ouverture du SIAMA s’est déroulée, le samedi 18 novembre 2017 sous les auspices du Président de la République, SEM Ibrahim Boubacar Kéita, en présence de Nina Walett Intallou, ministre de l’artisanat et du Tourisme et plusieurs membres du gouvernement et présidents des Institutions de la République du Mali.

Cette édition du SIAMA se tient au Parc des expositions de Bamako en Commune V du district de Bamako, en présence de plus de 1 000 exposants venus de toutes les régions du Mali. Il faut noter  également la présence de plus de 200 étrangers venant du Burkina Faso, du Bénin, de la Côte d’Ivoire, de la Mauritanie, du Sénégal et du Togo.

Ce salon vise à offrir un cadre d’expression aux artisans et surtout une reconnaissance des artisans du Mali depuis l’indépendance à nos jours. L’invité d’honneur de cette première édition est le Royaume chérifien du Maroc.

Au-delà des expositions et ventes des produits d’artisanat, des défilés de mode, plusieurs activités sont prévues à ce rendez-artisanal. Il s’agit notamment  des conférences/débats et des ateliers, des défilés de mode avec le prix du meilleur styliste, animations des stands mais aussi des prix pour les meilleurs artisans

Dans son intervention, Nina Walett Intallou, ministre de l’Artisanat du tourisme, a mit un accent sur la nécessité de promotion des produits artisanaux à travers ce genre d’initiative. Avant d’ajouter que l’artisanat devrait  se réinventer afin de répondre aux challenges et défis qui lui sont imposés.

Quant au Président de la République, Ibrahim Boubacar Keita a visité un certain nombre de stands maliens et étrangers pendant plus d’une heure. A l’issue de cette visite, il s’est dit impressionné par ce qu’il a vu.

« La qualité, le professionnalisme, l’actualité des œuvres contemporaines qui intègrent le passé et le présent du Mali et qui nous projettent vers l’avenir, jusqu’à cette œuvre électronique ou l’e-artisanat. Cela veut dire que la Chambre des métiers est consciente de son rôle national et de sa mission historique et qu’elle s’y est bien préparée et a bien préparé ses adhérents », a apprécié, le Président de la République. Avant d’ajouter que « Désormais l’expérience et le savoir faire de l’artisanat seront tenus en compte ».

Pour cela, il a réitéré le soutien de l’Etat en faveur de la promotion du secteur de l’artisanat.

«Il y a encore des efforts à faire au niveau des équipements. Et nous y contribuerons à travers la coopération et nos relations internationales, notamment pour ce qui est des machines-outils plus performantes qui conviennent pour faire la «belle œuvre», cela est également une demande, et nous en tiendrons compte », a promu le visiteur du jour.

 Moussa Mallé SISSOKO

In the news
Load More