Projet de la voix des jeunes du Sahel : La 2ème phase comme aubaine à la jeunesse des pays du G5 Sahel !

Lancement de la phase 2 du projet «La Voix des Jeunes du Sahel», un projet mis en œuvre par le Centre pour le Dialogue Humanitaire, et financé par l’Union Européenne à travers le fonds fiduciaire pour l’Afrique et par le Royaume du Danemark. Crédit photo © Boub´ s SiDiBÉ


Le ministre de la Jeunesse de l’Emploi et de la Construction Citoyenne, Amadou Koïta non moins porte-parole du gouvernement a procédé mercredi à l’Hôtel Radisson Blu, au lancement officiel de la deuxième phase du projet de la voix des jeunes du Sahel. C’était en présence du chef de la délégation de l’Union Européenne, Salvador Pintao Da França, de l’Ambassadeur du Royaume du Danemark, Mme Miriène Kress et plusieurs autres personnalités.
Ce projet financé par l’Union Européenne à travers le fonds fiduciaire pour l’Afrique et par le Royaume du Danemark est mis en œuvre par le centre pour le Dialogue Humanitaire.
Consolidée par la structuration d’un dialogue entre la jeunesse du sahel et leurs autorités, la seconde phase de ce projet vise à intégrer les organisations de la jeunesse dans le processus d’élaboration et de mise en œuvre des politiques de développement en leur faveur.
Dans son intervention, le ministre Koïta dira que ce projet avec pour cible 1250 jeunes et 50 jeunes de la diaspora sélectionnés sur la base des critères bien élaborés, intervient dans les 5 pays du G5 Sahel avec un total de 25 régions couvertes, dont 5 régions par pays.
L’occasion a été opportune pour lui d’indiquer que l’éducation et la formation professionnelle à travers la valorisation des métiers permettent de déboucher sur le plein emploi. C’est pourquoi dans le cadre de ce projet, la création d’opportunités économiques en vue de valoriser les emplois, dit-il, est liée à l’agriculture, aux BTP, à l’artisanat et à la culture pour les jeunes à travers des mesures d’incitations et innovantes. « Toutes ces actions cadrent parfaitement avec le projet de programme 2018-2023 ‘’Ensemble pour la paix et le Progrès’ ’du président Ibrahim Boubacar Keïta » a déclaré le ministre Koïta.
Pour sa part M. Pinto Da França, a révélé que la jeunesse des pays du G5 sahel représente jusqu’à 70% de la population dans certains pays et la croissance démographique demeure soutenue.
Situant l’évènement dans son contexte, il dira que cette cérémonie a pour objectif non seulement de lancer officiellement les activités de la seconde phase mais aussi de permettre aux jeunes d’adresser aux autorités leurs attentes.

Fatoumata Coulibaly



In the news
Load More