Pour lier la formation à l’emploi – L’ANPE encore au secours du studio-école de la Maison de la Presse

Il y a 5 ans, l’Agence nationale pour l’emploi (ANPE) finançait, à hauteur de 7 215 525 FCFA, le studio-école de la Maison de la Presse. Ce qui a permettra à la structure de créer de l’emploi à travers la formation pratique des jeunes sortis des écoles de journalisme.  Son directeur général, Ibrahim Ag Nock, s’est engagé à renforcer ce studio avec d’autres équipements modernes pour offrir de nouvelles opportunités aux jeunes diplômés.
La création de l’emploi demeure l’une des priorités du gouvernement malien. Le président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta, qui a eu la confiance des Maliens, a promis et créé plus de  200 000 emplois sur cinq ans. Et toutes les structures œuvrant dans le domaine de la promotion de l’emploi sont à pied d’œuvre pour atteindre cet objectif.

C’est le cas de l’Agence nationale pour l’emploi (ANPE). Cette structure a mis en 2015 à la disposition de la Maison de la Presse la somme de 7 215 525 FCFA. Ce fonds a permis de financer le Studio-Ecole dans l’esprit de former des journalistes maliens aux différents formats de radio.

À l’époque, la remise du chèque a fait l’objet d’une cérémonie qui s’est déroulée sous la présidence du ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle, Mahamane Baby, en présence de son collègue de la Communication, de l’Information et de l’Economie numérique, Mahamadou Camara. Le Directeur général de l’Anpe à l’époque, Arouna Modibo Touré, était aussi au rendez-vous. Sans oublier les responsables de la Maison de la Presse.

Le Studio-Ecole doit disposer de studios numériques ultramodernes reflétant le paysage radiophonique d’aujourd’hui et de demain. Ainsi, des équipements de dernière génération doivent être mis à la disposition des journalistes pour un travail professionnel.

L’engagement de Nock

Le ministre Mahamane Baby a estimé que ce Studio-Ecole est un vaste chantier qui permettra d’avoir des journalistes bien formés. Avant de préciser que la presse demeure le premier pourvoyeur d’emploi.

Prenant la parole, le ministre Mahamadou Camara avait salué le dynamisme du président de la Maison de la presse, Dramane Aliou Koné, avant de déclarer que le domaine de la presse est un vaste gisement d’emploi. Selon lui, le soutien et l’accompagnement du gouvernement ne feront pas défaut dans tous les domaines d’activités.

Avec ce projet, le Directeur général de l’ANPE à l’époque, Arouna Modibo Touré, avait réaffirmé tout son soutien à la Maison de la Presse afin de réaliser ses objectifs visant à créer de l’emploi. Ce studio-Ecole a permis de créer des emplois et de générer d’autres ressources. Une initiative saluée par tous les acteurs de la presse malienne qui peut toujours compter sur l’Anpe puisque l’actuel DG de l’Anpe a décidé de renforcer le Studio avec de nouveaux équipements plus modernes.

En effet, il s’est engagé à doter la Maison de la presse de nouveaux appareils pour que ses installations répondent aux standards internationaux. Un nouveau soutien à la presse qui s’ajoute à beaucoup d’autres d’Ibrahim Ag Nock, qui injecte plus de 100 millions de FCFA par an dans les médias maliens en termes d’abonnement et de sponsoring.

Source : la Maison de la presse

In the news
Load More