PHARMACIE POPULAIRE DU MALI : Le Collectif des Travailleurs enterre le comité syndical


Après la tempête, c’est le beau temps, a-t-on coutume de dire. A la Pharmacie Populaire du Mali(PPM), les masques des détracteurs du PDG, Dr Moussa Sanogo commencent à tomber en plein jour. Ce qui se passe de nos jours dans cette société, l’atteste à plus d’un titre. Les travailleurs de l’entreprise, conscients des efforts du PDG et témoin de sa bonne gouvernance ont décidé de ne plus se laisser manipuler par le comité syndical qui n’existe aujourd’hui que par son nom. En effet, le comité syndical de la PPM a été désavoué d’abord par le syndicat national de la santé, de l’action sociale, de la promotion de la femme, puis par la centrale UNTM. C’est pourquoi, des travailleurs se sont regroupés au sein d’un collectif pour défendre les intérêts du personnel, toutes catégories confondues et accompagner la direction dans sa mission d’assainissement et de relance de la PPM. La mise en place de ce collectif est le fruit et la consécration d’une longue réflexion. Pour tout dire, c’est la conséquence des multiples coups-bas fomentés par une poignée d’agents agissant au nom du comité syndicat, dont l’unique ambition était de faire partir le PDG. Le seul tort du Dr Sanogo, c’est de dire non aux veilles habitudes et privilégier l’intérêt public. Le comité syndical qui n’a plus son destin entre ses mains ne peut s’en prendre qu’à ses propres intentions malsaines. Qui sème le vent, récolte la tempête. A bon entendeur. Salut !

Jean Goïta



In the news
Load More