Le Centre International de Conférences de Bamako rénové : L’antre des rendez-vous historiques ouvre ses portes !

Cérémonie de re-ouverture du Centre International de Conférence (CICB) rénové, sous la présidence effective du Chef de l'État SEM Ibrahim Boubacar Keïta. Crédit photo © Boub's Sidibé / Mali Buzz.

Le président de la République Ibrahim Boubacar Keïta a procédé samedi 26 janvier dans l’après-midi à la réouverture officielle  du Centre International de Conférences de Bamako (CICB),fruit de la coopération Sino-Malienne. Le chef d’Etat  a reçu les clés des locaux  des mains de  l’Ambassadeur de la République populaire de la Chine au Mali, S.E Zhu Liying.

Entièrement rénové et répondant  aux  commodités internationales requises, le Centre Internationale de Conférences de Bamako (CICB), premier dans la sous-région voire en Afrique  en matière de technologie de  dernière génération, a été rouvert le samedi dernier sous l’égide du président de la République.

A cette cérémonie de portée nationale, on pouvait noter la présence des membres du gouvernement avec en leur tête, le Premier ministre, SoumeylouBoubeyeMaïga, des présidents des Institutions, des diplomates accrédités au Mali et plusieurs autres invités de marque.

Dans son allocution, l’Ambassadeur de la République Populaire de Chine, dira que  la naissance du nouveau CICB, qui s’inscrit dans le cadre de la coopération économique et technique (signée le 24 février et le 22 décembre 2014)  entre le Gouvernement du Mali  et son pays est la manifestation d’une  bonne  coopération entre les deux pays.

Selon lui, cette coopération porte  sur trois significations. Il s’agit, dit-il, de  la persévérance, du pragmatisme et de la progressivité.

A noter que la rénovation a concerné la réhabilitation des cadres suivants : le bâtiment de conférence (Bâtiment A), le bâtiment administratif (Bâtiment B), la salle de transformation et de distribution électrique, les tuyaux extérieurs, la voirie et les esplanades. S’y ajoutent la mise à niveau du système de climatisation, le système de conférence et le système de sécurité, la réhabilitation de tous les bâtiments, ouvrages connexes et travaux extérieurs (à l’exception du centre de conférence (Bâtiment C), du centre international de presse (Bâtiment D), du local actuel des groupes électrogènes, de l’espace culturel, du poste de garde ouest et des trois toilettes extérieures au nord, au sud et à l’ouest (construits par la Partie Malienne elle-même).

C’est la société China Railway Engineering Consultants Group « Société de gestion du projet de la Partie Chinoise » qui a été choisie par la partie chinoise pour réaliser les travaux.

De son côté, la ministre de la Culture,  N’diayeRamatoulaye Diallo, a soutenu que la  réouverture du CICB,  est la célébration  du symbole d’une amitié de plus d’un demi-siècle tissée entre le Mali et la Chine. Deux pays, dit-elle, qui se connaissent, se fréquentent et se respectent, depuis l’indépendance du Mali. « Pour chaque Malien le nom de la Chine se conjugue avec la solidarité dans la légalité, la fidélité sans rupture, l’assistance sans condition et la coopération sans réserve » a-t-elle déclaré, tout en soulignant  que cette relation est célébrée aujourd’hui,  parce qu’elle a transformé une œuvre classique de rénovation en une création nouvelle.

Selon la ministre Diallo, le  CICB est un projet parmi tant d’autres qui participe de la volonté du président de la République à doter le Mali  en infrastructures  de qualité pour un avenir radieux. Après avoir salué le sens de patriotisme des travailleurs et leur implication dans la recherche  de solution aux  problèmes  de salaire et de redéploiement durant le temps de la fermeture, la  ministre a invité la nouvelle équipe dirigeante du CICB à faire preuve de responsabilité au nom de l’intérêt du Mali.

Par ailleurs, l’un des temps forts de cette  cérémonie d’inauguration a été  la remise des clés au président de la République par  l’ambassadeur de la Chine. Aussitôt, après avoir reçu les clés, le président IBK les a remis au ministre de la Culture, avec des consignes de bonne tenue des lieux.

Suite à cela, le  Chef de l’Etat a procédé à l’inauguration du local par la coupure symbolique du ruban, suivra la visite des cadres somptueux rénovés. Visiblement satisfait des travaux exécutés, le président de la République malgré ses multiples occupations, a tenu à rehausser l’éclat de la cérémonie par sa présence afin de suivre les manifestations entrant non seulement à la réouverture du CICB, mais aussi de la  fête du nouvel an des chinois ou la fête du printemps. Un nouvel an placé sous le signe du cochon.

Ainsi, cette fête  a été l’occasion pour le président IBK de revenir sur l’amitié Sino-malienne. « Depuis que nous fûmes indépendants, nous avons vu la Chine à nos côtés avec les pères de l’indépendance » a-t-il témoigné, tout en soulignant sa joie de fêter le nouvel an Chinois dans le CICB rénové.

L’antre des rendez-vous historiques est donc disponible pour accueillir d’autres grands évènements.

Par Jean Joseph Konaté   

In the news
Load More