Grève de l’UNTM : Yacouba Katilé fustige la position des dissidents !

Alors que les négociations se poursuivaient entre le gouvernement et l’Union Nationale des Travailleurs du Mali (UNTM), afrikinfos-mali.com a pu rendre en contact avec le secrétaire général de l’Union, Yacouba Katilé, ce 8 janviers 2018 à la bourse du travail à Bamako. Dans ses témoignages, il s’était déjà montré septique sur l’aboutissement de ces négociations enclenchées le 7 janvier 2019.

A quelques heures de l’inspiration de l’ultimatum de l’UNTM, Yacouba Katilé était déjà déterminé dans sa position. Le recul était proscrit.  « Jusqu’à présent (ce mardi matin), rien n’a été dégagé de manière concrète. On a continué la discussion très tard dans la nuit d’hier (lundi, 7 janvier) et ce matin les négociations ont repris tôt le matin. Ce qui m’a été rapporté est que sur les 12 points de doléances, toute la journée d’hier était seulement  sur  le premier point. Dans ces condition, il est très difficile à ce qu’on puisse parvenir à un accord », a-t-il déclaré.

Interrogé sur la dissidence de certaines organisations syndicales avec l’UNTM, Yacouba Katilé a répondu que les responsables de ces différentes organisations syndicales sont dans des jeux d’intérêt personnel et non collectif. « Tous ceux qui ne se reconnaissent pas dans cette grève, ne sont peut-être pas là pour l’intérêt des travailleurs, mais pour leurs propres intérêts», a-t-il déclaré.

Concernant le suivi du mot d’ordre sur le terrain, le secrétaire général de l’UNTM a précisé : « Je ne peux pas dire que la grève sera suivie à cent pour cent,  mais on verra sur le terrain. Comme le dit un terme militaire, c’est la réalité du terrain qui commande ».

La Grève maintenue!

Dans une déclaration publiée vers le petit soir, le bureau de l’Union Nationale des Travailleurs du Mali (UNTM) a informé ses militantes et militants de l’arrêt des négociations avec le Gouvernement. Parce conséquent, il a invité l’ensemble des travailleurs du Mali à observer l’arrêt de travail ce 8 janvier 2019, à partir de 00 heure.

Voici la déclaration 

Amadou Kodio

Afrikinfos

In the news
Load More