Eau, Lumière, Route : ces axes prioritaires du programme présidentiel malien

C’est 7000 km de route entretenus en cette année 2017, affirme le directeur de l’AGROUTE, au cours d’un entretien qu’il a accordé à nos confrères de TM2. Un ingénieur malien, ajoute que nos dirigeants «peuvent toujours faire mieux».

«Je ne suis pas trop fan d’IBK, mais il faut reconnaitre que ça bouge un peu du coté de l’entretien des infrastructures routières.» Souligne un ingénieur Malien qui a requit l’anonymat : «il y’a eu beaucoup d’entretien routier», exécuté par des entrepreneurs maliens évoluant dans le BTP.

Cependant, pour cet ingénieur malien, des travaux publics avancent et  s’empresse d’ajouter que nos dirigeants «peuvent toujours faire mieux». Il pointe du doit : «l’axe zone industrielle – Sotuba, la route qui traverse Niamakoro et bien d’autres sont à reprendre carrément» pour plus de fluidité de la circulation.

De l’eau pour tous

Autrefois, l’Etat malien déboursait près de 800.000.000 millions de franc CFA par an, pour satisfaire de nombreuses zones de Bamako et environs, en eau potable. Pour pallier cette dépense et investir sur le long terme, le gouvernement de la république du Mali a procédé à la création de points d’eau potable.

Le rapport de ce chantier, nous montre la réalisation de 1 164 nouveaux Equivalents Points d’Eau Modernes (EPEM) qui a concerné toutes les régions du Mali. En plus de la réhabilitation de 317 EPEM points existants.

Pour ce qui est de la fourniture domestique en l’eau potable, ce chantier le programme présidentiel a permis des avancées considérables. En effet, les travaux de Renforcement des Systèmes d’adduction d’eau potable des centres de Kayes, Kati, Koutiala et Sikasso est en cours de finition. L’on peut déjà dénombrer une augmentation de 17, 33 % de branchement de foyers domestiques (4 717), soit un total de 191 520 foyers dont 116 232 sont à Bamako.

L’amorce des chantiers d’électrification rurale

Le gouvernement a inscrit l’électrification rurale dans la seconde phase de son Programme de Développement des Energies Renouvelables et de l’Efficacité Energétique.

Dans ce cadre, il a été procédé au lancement des travaux de réalisation de 13 centrales hybrides en milieu rural.

La mise en œuvre du programme d’installation de 36 123 lampadaires solaires dans 311 villages et villes du Mali se poursuit. « Au moment où nous rédigeons ces lignes, 1 505 lampadaires solaires ont été déjà installés.Avec ces réalisations et ces chantiers, nous avons nous tord de penser que le gouvernement sait depuis toujours que l’infrastructure précède le développement ? »

 

La Rédaction de LesiDiOtSdelaRepublique.com

In the news
Load More