COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT DE LA REPUBLIQUE DU MALI

Le Gouvernement de la République du Mali constate avec consternation et indignation la perpétration d’actes portant atteinte à l’honneur, à la dignité, aux biens et à l’intégrité physique des personnes dans certaines localités du pays.

Ces actes s’expliquent notamment par des velléités esclavagistes au nom d’une certaine culture dont se revendiquent les auteurs.

Face à cette situation, le Gouvernement de la République du Mali tient à rappeler ce qui suit :

  1. la personne humaine est sacrée et inviolable aux termes de l’article premier de la Constitution du 25 février 1992 ;
  2. le Mali a souscrit aux différents instruments juridiques internationaux, régionaux et sous régionaux visant à prévenir et à réprimer toutes pratiques attentatoires aux biens, à l’honneur, à la dignité et à la vie de la personne humaine ;
  3. les lois pénales prévoient et répriment toutes les formes d’atteintes aux biens et aux personnes quels que soient leurs auteurs et les motivations qui sous-tendent leurs actes.

Par conséquent, le Gouvernement de la République du Mali condamne les actes ci-dessus rappelés, ceux-ci étant de nature à détériorer la paix et la cohésion sociales.

Le Gouvernement réaffirme sa détermination à assurer, dans le strict respect de la loi, la protection des personnes et de leurs biens sur toute l’étendue du territoire national.

Aussi, entend-t-il réprimer avec la dernière rigueur tout acte portant atteinte aux biens, à l’honneur, à la dignité et à la vie de la personne humaine.

Le Gouvernement de la République du Mali a d’ores et déjà engagé les ministres sectoriels concernés à examiner tous les cas de violations dénoncés et à y donner les suites appropriées.



In the news
Load More