AMO : La liste des médicaments autorisés validée

Un atelier de dissémination tenu le mercredi 2 mai à la Maison des aînés a validé la liste des médicaments et les dispositifs médicaux pris en charge par le régime d’Assurance maladie obligatoire (AMO) dans les pharmacies et officines privées.

Les travaux dudit atelier se sont déroulés sous l’œil vigilent du directeur de la Caisse nationale d’assurance maladie (Canam).

Il s’agissait pour le présent atelier  non seulement de partager le résultat d’un processus long et laborieux d’élaboration  de cette liste, mais aussi de partager cette responsabilité en rendant disponibles les produits pharmaceutiques ainsi  retenus.  « Cette liste qui vous sera disséminée dans les prochaines minutes est le résultat d’un long processus », a déclaré  Dr Yaya Coulibaly, directeur national de  la pharmacie et du médicament. Elle n’est pas venue du néant et à pour socle la nomenclature des médicaments essentiels de 2016. Laquelle, selon le directeur national de la pharmacie et du médicament,  est un répertoire de toutes les molécules enregistrées au Mali et permet donc de répondre aux exigences de qualité prônées par les autorités du pays et l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Elaborée avec l’appui d’un expert en médicaments et pharmacie, cette nouvelle liste est le fruit d’une approche participative  pluridisciplinaire œuvrant dans le domaine de la santé et singulièrement celui du médicament. Ceci afin d’obtenir une liste consensuelle des médicaments éligibles à la prise en charge du régime de l’assurance maladie obligatoire remboursable.

Pour le DG de la Canam, Ankudio Luc Togo, cette liste  sera revue et mise à jour chaque fois que de besoin. « Elle doit évoluer en fonction des besoins des référentiels de bon usage du médicament, de la complice des prescripteurs et des autorisations de mise sur le marché », a-t-il expliqué.

L’application de la nouvelle liste garde comme fil conducteur principalement la prise en charge par le système national d’assurance maladie des produits pharmaceutiques susceptibles de couvrir l’essentiel des pathologies couramment observées en matière de santé publique au Mali. Elle prend par ailleurs en compte le souci de rationnaliser et de tenir en ligne de politique nationale en matière de santé publique et de pharmacie tout en mettant l’attractivité et l’efficacité du panier de soins du régime de l’AMO.

Avant de terminer, le DG de la Canam a indiqué que cette nouvelle liste remplacera  celle de 2014.

CC/CANAM

In the news
Load More