7ème  édition des journées minières et pétrolières(JMP) : L’exploitation des ressources minérales comme facteur de développement durale au menu

L’hôtel de l’Amitié de Bamako a abrité, le mardi 21 novembre 2017, la cérémonie d’ouverture de la 7ème édition des Journées Minières et Pétrolières du Mali(JMP).L’ événement était présidé par  Monsieur Abdoulaye Idrissa Maiga, Premier ministre, en présence des plusieurs personnalités de marque.

Du 21 au 23 novembre 2017, le ministère des mines,  en collaboration avec ses partenaires techniques et financiers, organise les activités de la 7ème édition des journées minières et pétrolières du Mali. Cette édition  est  placée sous le thème : « l’exploitation des ressources minérales intégré à l’économie comme facteur de développement durable ».

En effet, les JMP constituent un moyen  d’encadrement de l’espace minier afin que le domaine soit exercer dans un cadre maitrisé, qu’il soit plus visible et qu’il procure des revenus surs profitables à l’état et à toutes la communauté nationale.

Durant 3 jours,  les acteurs intervenants dans les secteurs minier et pétrolier vont se pencher sur la gestion efficiente et durable des ressources minérales en vue de promouvoir l’investissement dans les secteurs minier et pétrolier. Aussi, Ils apporteront   leur contribution à la consolidation de la  bonne gouvernance pour  l’assurance de la croissance au Mali.

Pr Tiémoko Sangaré, ministre des mines  a rappelé que cette édition des journées minières et pétrolières intervient dans un contexte de reprise timide après la grave crise multidimensionnelle ayant endeuillée le pays et la chute  du prix de l’or.

« La crise qu’à connue notre pays, a eu des incidences négatives sur ses revenus et sa capacité à rechercher et à développer de nouveaux gisements pour entretenir, soutenir et booster notre production minière qui, reste focalisée sur la production industrielle et artisanale de l’or », a-t-il regretté. Avant d’ajouter que la production d’or connait depuis quelques années un léger fléchissement, du fait de l’épuisement des réserves de certaines mines.

c’est pourquoi le Ministre des mines dira qu’il est urgent de trouver à l’interne, les voies et moyens nécessaires pour booster la recherche minière, découvrir de nouveaux gisements d’or et diversifier la production minière en l’étendant à d’autres substances.

« En de la faiblesse des cours de l’or, son exploitation a continué à jouer les premiers rôles en termes de recettes d’exportation. En 2016, l’exploitation aurifère a rapporté près de 280 milliards de francs CFA au Budget de l’Etat, elle a représenté 68% des recettes d’exportation, 22% des recettes fiscales procuré environ 12 000 emplois directs et contribué pour 6% au produit Intérieur Brut. Dans le domaine de la recherche pétrolière, notre pays a connu de 2004 à 2012 un grand engouement des sociétés de recherche pour ses bassins sédimentaires. Mais du fait de la crise de 2012 la quasi-totalité des sociétés ont quitté et à ce jour, il  y a que 3 des 41 blocs pétroliers qui sont occupés »,a expliqué Pr Tiémoko Sangaré.

Pour sa part, Abdoulaye Idrissa Maiga, Chef du gouvernement a salué ce cadre d’échanges et d’informations entre les acteurs des secteurs miniers et pétroliers. « Les attentes des maliens sont vis-à-vis de ces secteurs sont grandes. Les richesses minières et pétrolières  constituent un des moyens les plus conséquent  pour relever les défis  comme  l’immigration avec la clé, l’esclavage  en Libye », a-t-il declaré.

C’est  pourquoi, il a invité les acteurs de ces domaines à intégrer la valeur de l’être humain au cœur de leurs travaux. Selon Abdoulaye Idrissa Maiga, le secteur minier  ne créée pas suffisamment d’emploi. Il nous  faudrait plus que de l’or au Mali car le secteur ne crée pas suffisamment d’emploi.

«  Il  nous revient d’être encore plus concret en prenant des dispositions nécessaires pour une nouvelle reconversion de différents sites miniers en un véritable pôle de développement. Pour ce faire, le département des mines, devra mettre en place des mécanismes en même d’assurer la recherche de Gaz, de pétrole et renouveler le parcs miniers », a prôné le Chef du Gouvernement

Moussa Mallé SISSOKO

In the news
Load More