58ème Anniversaire de l’Armée du Mali : « La lutte contre le terrorisme sera gagnée » a déclaré IBK

Le Président de la République, Chef de l’Etat, Son Excellence Monsieur Ibrahim Boubacar Keita, a présidé en début de matinée du dimanche 20 janvier 2019 la cérémonie de prise d’Armes à Kati, à l’occasion de la commémoration du 58ème anniversaire de l’Armée.

A la fin de la cérémonie c’est un Chef Suprême des Armées, optimiste et rassuré qui s’est exprimé face à la presse en ces termes: « Je mets cette cérémonie sous le signe de l’espoir et de la poursuite de notre engagement à faire de l’armée malienne ce qu’elle n’aurait jamais dû cesser d’être une armée à hauteur de mission , tels que l’ont souhaitée ses fondateurs , le Président Modibo Keita , le Général Abdoulaye Soumaré, , le Colonel Sékou TRAORÉ et tous ces autres grands pionniers . Donc , une armée réhabilitée, une armée en requalification avec des hommes déterminés nul doute à ce sujet-là, une armée équipée aux dernières techniques en la matière sol-terre-air, air-sol-fleuve, vous l’avez vu, cela pour faire face aux différents défis auxquels nous sommes confrontés, qui viennent de tous les milieux, de tous les horizons. Et, le centre du pays aujourd’hui est un sujet de préoccupation, et notre fleuve Niger n’a pas été épargné, donc il était bon que là aussi nous puissions acquérir une maîtrise d’intervention en milieu fluvial et c’est désormais le cas. Avec ces vedettes dont 5 blindées pour l’instant, il y’en aura sûrement d’autres en capacité d’intervention rapide presque à fond plat, cela va sécuriser le trafic fluvial qui est important dans un pays comme le nôtre, comme dans tous les pays d’ailleurs du monde. Le fleuve dans le développement d’un pays, je le dis souvent est essentiel et très important. Ce qu’on peut transporter par la voie fluviale , par la voie des eaux n’a pas de commune mesure avec ce que l’ont peut faire par transport terrestre et outre les questions de dépenses, (les questions budgétaires parce que la dégradation des routes oblige chaque année à l’entretien routier ce qui n’est pas le cas dans le transport fluvial) sans compter la capacité d’emport également beaucoup plus importante. Nous avions depuis quelques temps remarqué que régulièrement sur les passages des bateaux de la COMANAV, certaines attaques avaient été faites contre les passagers et contre ces bateaux-là. Désormais ces bateaux seront absolument sécurisés, le trafic fluvial sera sécurisé, notre souhait c’était cela. Comme nous l’avons souhaité qu’également le vecteur aérien soit amélioré. Bien sûr hier nous avons déploré malheureusement en exercice la perte d’un hélicoptère, cela arrive aussi mais j’en profite d’ailleurs pour rendre hommage à l’équipage, à ces deux jeunes officiers qui étaient à bord et qu’Allah Soubhana Wat’Allah heureusement nous a permis qu’il aient la vie sauve, mais c’était dans leur métier, dans l’exercice de leur travail et je sais qu’ils en ont été très dépités, qu’ils ne le soient pas, ils ont été braves, ils sont braves et j’ai confiance en eux. Je leur renouvelle toute ma confiance et mes vœux de prompt rétablissement au nom de tous les maliens et à mon nom propre. Pour le reste l’effort de l’équipement va continuer. Nous irons partout où besoin sera pour que notre Armée soit la mieux qualifiée possible. Je l’ai souvent dit, l’Armée c’est l’outil de décision politique d’un pays quel qu’il soit. Et, dans le contexte que vit le Mali aujourd’hui en zone sahélienne agressée, ô combien s’il y’a un besoin important, essentiel aujourd’hui à la quiétude des populations, c’est bien la question de la paix et la sécurité, la question de la sécurisation de nos villages, de nos villes, de l’aller et venir et que les maliens puissent dormir rassérénés rassurés quant à leur sécurité, le gouvernement y veille et nous y veillerons quotidiennement à faire encore plus dans ce domaine-là. Ce que nous avons vu ici ce matin je pense fait rassurer tout le monde , chacun qui était dans le doute peut au sortir de cette matinée se sentir un peu plus rassuré. Nous avons vu les dégâts que les engins explosifs improvisés nous ont causés, combien de nos jeunes vies ont été fauchées dans la fleur de l’âge en raison de ces engins de lâcheté posés ça et là au long des routes, de nos chemins, souvent de ravitaillement simplement et souvent même des chemins d’intervention des services de santé pour aller au contact des populations et les aider. Mais au devant d’eux il y avaient ces engins explosifs improvisés. Mais avec ces « Prespi », ces grands échassiers, je sais que dorénavant les vies de nos enfants seraient épargnées, et leur efficacité redoublée, car les chefs militaires me l’ont expliqués, l’Ambassadeur d’Allemagne l’a dit également aussi ces engins peuvent être touchés et avoir quelques dégâts matériels mais la vie des hommes est sauve, et l’engin est réparé aussitôt, et repart en mission , voilà ce dont nous avons besoin. Je le dis et je le répète encore la lutte contre le terrorisme sera gagnée, nous la gagnerons Inshallah cette lutte -là. Notre peuple est déterminé, résilient mais combatif et nous avons devoir et mission à faire en sorte qu’il soit au rendez-vous de l’histoire et il le sera inshallah ».

Les temps forts de la cérémonie ont été marqués par le dépôt de gerbe de fleurs sur la stèle ( Monument dédié aux morts) par Son Excellence Monsieur Ibrahim Boubacar Keita, le salut au drapeau, l’exécution de l’hymne national, la revue des troupes, les honneurs militaires, la remise des clés des engins blindés par le Chef Suprême des Armées au Ministre de la Défense et des Anciens Combattants, le défilé militaire suivi de la visite des engins blindés..

Source : Présidence



In the news
Load More