IBK FAIT COULER DE L’EAU POTABLE POUR LE BONHEUR DES SIKASSOIS

l’inauguration de la nouvelle station d’adduction d’eau potable de Sikasso.

Après le lancement officiellement de  la campagne de vaccination du cheptel, édition 2017-2018, SEM Ibrahim Boubacar Keita, Président de la République du Mali a procédé, le jeudi 23 Novembre 2017 en début d’après midi, à l’inauguration de la nouvelle station d’adduction d’eau potable de Sikasso.

Cette cérémonie s’est déroulée dans le village de Missirikoro, à une quinzaine  de km  du de Sikasso. Elle a enregistré la présence de plusieurs personnalités du pays et  les partenaires au développement. SEM Ibrahim Boubacar KEITA, le visiteur de marque a, encore une fois, été gratifié d’un accueil à la hauteur des dimensions par les habitants de Missirikoro et de Sokorani sorties massivement.

C’est dans le cadre de la concrétisation du Programme présidentiel d’urgences sociales qu’a été réalisée  la nouvelle station d’adduction d’eau potable de Sikasso. Ce présent  ouvrage permet de  renforcement de la capacité d’approfondissement en eau potable des populations de la capitale du Kénédougou avec une augmentation significative du système d’adduction d’eau potable (AEP).

Désormais, la ville de Sikasso disposera  de 19 forages (contre 12 actuellement) avec un débit d’exploitation cumulée de 19 000 m3/jour contre 8000 m3/jour. Six nouveaux quartiers seront desservis, avec 112 bornes fontaines, 39 aires de lavage sur une longueur totale de réseau évaluée à 547 km contre 397 km dans le temps. Le nombre d’abonnés sera de 9.736 pour 66 bornes fontaines publiques, avec 39 aires de lavage. Ainsi, avec son installation a Missirikoro, la ville de Sikasso est à l’abri de déficit d’eau potable jusqu’en 2030.

Ce projet  a coûté à l’Etat malien et à son partenaire Danois 4,5 milliard de FCFA. Le Chef de l’état Mali a promu l’installation  des  5 milles autres branchements à Sikasso.

Selon la chargée des affaires de l’Ambassade de Danemark, cette adduction offrira d’eau potable à la population  de Sikasso. « Des bornes fontaine publique avec chacune 13 robinets, 13 poteaux  et surtout  avec un renforcement de tous les dispositifs de production et de distribution d’eau », a-t-elle dit.

Malick Alhouseyni, ministre de l’énergie et de l’eau  dira que  la mise œuvre du programme présidentiel d’urgence social d’accès à l’eau et à l’énergie pour  la période 2017-2018 a abouti dores déjà à l’extension de service publique de l’électricité  par la société  de l’énergie  du Mali, EDM S.A et du service publique de l’eau potable par la somapep S.A à toutes les localités du Mali. Dans la région, les centres de somapep S.A ont été crée  Kadiolo, Yorosso, Yanfolila, Mahou, Kolondiéba, Kouri et Zégoua pour la gestion de l’eau potable.

Mieux, Malick Alhouseyni a jouté que «  les travaux  entrepris dans le cadre de l’appui danois au programme sectoriel eau et assainissement ont produit à la réalisation de cette Forage pour une capacité de production de 11 millions de litres supplémentaires portant la production à 19 millions de litres d’eau par jour. La réalisation d’une station de  traitement de l’eau souterraine 400 milles d’eau  heures à Missirikoro, de deux tours d’aérations et d’une bâche de 500 milles litres d’eau par heures. La réalisation de deux autres situations de pompage dans le village de Bougoula Hameau et Lombogola », a-t-il annoncé.

Après avoir coupé le ruban symbolique, Ibrahim Boubacar Keita s’est  rendu dans la famille Diarra, un des nombreux bénéficiaires du branchement social. Dans cette famille, le chef de l’Etat a procédé à la coulée d’eau.

Moussa Mallé SISSOKO

In the news
Load More