106 morts suite à l’attentat suicide au camp du MOC à Gao

Le vendredi 20 janvier 2017, les populations de Gao ont procédé à l’inhumation de certaines victimes au nombre de 79 morts. Le gouvernement malien a donné 30 millions FCFA pour la prise en charge des blessés et l’inhumation des victimes. Mais, selon les jeunes de Gao, après cette cérémonie, il y a eu d’autres décès ; certains blessés ont succombé à leurs blessures. Selon Karim Maïga, porte-parole des jeunes patrouilleurs, il y a eu pour l’instant 106 morts enregistrés dont 49 morts du côté de la CMA, 39 morts du côté de la Plateforme et 18 morts des rangs des forces armées maliennes, et plus de 100 blessés. Certaines victimes ne sont pas des militaires, sans compter le personnel non militaire du camp. Le Camp du Moc n’est autre que l’ancienne cour de la douane à Gao qui servait de lieu de regroupement des combattants du Mujao au moment de l’occupation jihadiste. Le commandant du Moc était à Bamako au moment de l’attaque, il a été obligé d’écourter sa mission pour retourner à Gao. À signaler que le commandant de la région de Ségou, Takni, a perdu 7 frères dans cette attaque.

In the news
Load More